économie verte25. septembre 2016

But: La Confédération, les cantons et les communes doivent veiller à ce que l’économie ménage les ressources naturelles et ne mette pas en danger l’environnement.

Économie verte – Votations du 25 septembre 2016

Situation actuelle

Pour vivre, nous avons besoin de ressources naturelles comme l’eau, la terre, le bois ou d’autres matières premières. L’empreinte écologique mesure la quantité de ressources naturelles que nous utilisons. Elle calcule la surface nécessaire à la régénération des ressources naturelles que nous consommons. Prenons l’exemple du bois : l’empreinte écologique mesure combien de bois nous utilisons.

Elle calcule la surface nécessaire pour que la quantité de bois consommé se régénère. Si tout le monde consommait autant de ressources naturelles qu’en Suisse, la surface de trois planètes serait nécessaire à la régénération des ressources. L’empreinte écologique de la Suisse correspond donc à trois planètes.

Qu’est-ce qui changerait?

L’initiative souhaiterait que l’empreinte écologique de la Suisse corresponde à une planète d'ici à 2050. Si l’initiative est acceptée, la Confédération, les cantons et les communes devront veiller à ce que l’économie suisse ménage les ressources naturelles et ne mette pas en danger l’environnement.

Ils devront entre autres encourager la fermeture des cycles de vie des matériaux. Cela signifie que l’économie devra utiliser les matières premières avec parcimonie et produire le moins de déchets possible. S’il y a tout de même des déchets, ces derniers devront être recyclés.

Pour répondre à la demande de l’initiative, la Confédération devra fixer régulièrement des objectifs. Si ces objectifs ne sont pas atteints, la Confédération, les cantons et les communes devront prendre des mesures : la Confédération pourra par exemple promouvoir la recherche ou créer de nouvelles lois (p. ex. concernant la production).

Arguments des partisans

  • Aujourd'hui, l'environnement est trop fortement pollué. Nous détruisons ainsi l'avenir de nos enfants et de nos petits-enfants.
  • L'initiative encourage de nouvelles idées : les entreprises suisses se distingueront ainsi des autres entreprises. L'économie sera renforcée.
  • Les mesures mises en place permettront d'améliorer la qualité des produits : la durée de vie des produits sera prolongée et la quantité de déchets sera réduite.

Arguments des opposants

  • L'initiative veut trop de choses en trop peu de temps : des mesures trop rapides peuvent nuire à l'économie. Elle a besoin de temps pour s'adapter.
  • Les règles exigées augmenteront les prix de production. Cela conduira à une augmentation des prix pour les consommateurs.
  • Pour mettre en place l'initiative, l'État a besoin de plus d'argent et de plus de personnel. Les coûts sont élevés.

Résultats

REFUSÉE

36.4 % Oui
63.6 % Non

C'est parti !