Aliments équitables23. septembre 2018

But: La Confédération doit promouvoir les aliments de bonne qualité qui sont produits dans le respect de l’environnement et des animaux ainsi que dans des conditions équitables.

Initiative pour des aliments équitables – Votations du 23 septembre 2018

Situation actuelle

La Suisse produit environ 50 % des aliments qu’elle consomme. Il existe aujourd’hui différentes prescriptions pour la production des aliments. Ces dernières déterminent notamment la manière dont les animaux doivent être détenus et quelle doit être la qualité les aliments. L’initiative pour des aliments équitables souhaite adapter ces prescriptions. C’est sur cette initiative que nous votons à présent.

Qu’est-ce qui changerait?

Si l’initiative est acceptée, la Confédération devra promouvoir les aliments de bonne qualité produits dans le respect de l’environnement et des animaux ainsi que dans des conditions équitables. Pour ce faire, elle dispose de différentes possibilités. Elle peut par exemple imposer une obligation de déclaration plus exacte, modifier les droits de douane et obliger les producteurs d’aliments à poursuivre des objectifs sociaux et écologiques. Il est possible de découvrir ce que cela signifie et d’obtenir d’autres détails sur www.easyvote.ch/fairfood.

L’initiative demande également des prescriptions plus strictes concernant les aliments importés. Les produits importés correspondent aux produits fabriqués à l’étranger et vendus en Suisse.

Pour les denrées alimentaires agricoles qui ne sont pas transformées ou qui ne le sont que légèrement (p. ex. les œufs ou la viande), les mêmes prescriptions s’appliquent que pour les aliments produits en Suisse.

Pour les denrées alimentaires composées ou ayant un degré de transformation plus élevé (p. ex. les pizzas surgelées ou les pâtes), la Confédération doit veiller à ce que les mêmes prescriptions s’appliquent plus longtemps que celles valables pour les aliments produits en Suisse.

La Confédération doit faire en sorte que toutes ces prescriptions soient respectées, aussi bien en Suisse qu’à l’étranger (p. ex. par le biais de contrôles).

Arguments des partisan-e-s

  • L’initiative veille à ce que davantage d’aliments respectueux des animaux et de l’environnement et produits dans des conditions équitables soient disponibles à l’achat. Tout le monde profiterait de cette démarche.
  • Près de la moitié des aliments sont importés. Il conviendrait de s’assurer que ces aliments soient également de bonne qualité.
  • En Suisse, toujours plus de viande et d’œufs provenant d’élevages intensifs sont disponibles à l’achat sans que les consommateurs le sachent. La déclaration des aliments devrait donc être améliorée.

Arguments des opposant-e-s

  • Il existe aujourd’hui déjà des prescriptions strictes pour la production d’aliments en Suisse. L’initiative n’est donc pas nécessaire.
  • Des accords internationaux sont actuellement en vigueur, ils définissent les mêmes conditions pour le commerce des aliments dans différents pays. L’initiative pour des aliments équitables mettrait ces accords en danger.
  • Les contrôles permettant de vérifier si les prescriptions sont respectées à l’étranger sont fastidieux et pourraient également augmenter le prix des aliments.