Souveraineté alimentaire23. septembre 2018

But: L’agriculture paysanne locale doit être renforcée en Suisse. Cette dernière doit être durable, diversifiée et exempte d’organismes génétiquement modifiés.

Initiative Souveraineté alimentaire – Votations du 23 septembre 2018

Situation actuelle

La souveraineté alimentaire signifie que chaque pays est en mesure de définir lui-même sa politique alimentaire et agricole, sans nuire aux autres pays.

En 2016, une initiative souhaitant apporter des modifications à la politique alimentaire et agricole suisse a été déposée. Nous votons à présent sur cette initiative.

Qu’est-ce qui changerait?

Si l’initiative est adoptée, l’agriculture paysanne locale en Suisse sera renforcée. Cela impliquerait surtout un soutien à la production locale via les petites exploitations familiales. L’agriculture doit être durable, diversifiée et exempte d’organismes génétiquement modifiés.

Si l’initiative est acceptée, la Confédération devra, entre autres, mettre en œuvre les tâches suivantes :

Elle devra veiller à ce que davantage de personnes travaillent dans le domaine de l’agriculture. De plus, les mêmes conditions de travail devront s’appliquer à travers toute la Suisse, par exemple concernant les salaires et le nombre de jours de vacances.

Pour les produits importés s’appliqueront les mêmes prescriptions écologiques et sociales que pour les produits suisses. Les produits importés correspondent aux produits fabriqués à l’étranger et vendus en Suisse. Pour atteindre cet objectif, la Confédération peut augmenter les droits de douane ou interdire l’importation des différents produits.

La Confédération veille en outre à ce que les prix soient équitables dans l’agriculture. Davantage d’informations concernant les prix doivent notamment être mises à la disposition des agriculteurs et des consommateurs.

Le génie génétique sera définitivement interdit en Suisse. Le génie génétique permet de modifier les gènes des plantes, par exemple pour qu’elles poussent plus vite ou deviennent plus grandes. Aujourd’hui, le génie génétique n’est autorisé en Suisse qu’à des fins de recherche. Pour tous les autres domaines, il existe un moratoire valable jusqu’en 2021 au moins.

Arguments des partisan-e-s

  • Au cours des dernières décennies, de nombreuses exploitations agricoles ont fermé et de nombreux emplois ont été perdus dans le domaine de l’agriculture. Grâce à l’initiative, l’agriculture serait à nouveau renforcée.
  • Les distributeurs en particulier, comme les supermarchés, ont une grande influence sur le marché. Avec cette initiative, la position des agriculteurs serait renforcée.
  • L’initiative apporterait une contribution à une agriculture mondiale sociale et écologique.

Arguments des opposant-e-s

  • L’initiative mènerait à une politique agricole des années 1990. Elle compromettrait les progrès réalisés ces 25 dernières années.
  • L’initiative conduirait à des coûts plus élevés pour l’État et à une augmentation des prix des aliments. Elle nuirait donc également aux consommateurs.
  • Certaines parties de l’initiative, dont celle concernant l’importation d’aliments, sont incompatibles avec les accords internationaux. Cela nuirait à la Suisse dans le commerce international.