Un nouveau parti : Le centre 
PDC Suisse et le PBD Suisse fusionne

Fusion avec le PBD

En mai 2020, le PDC Suisse et le PBD Suisse ont entamé des discussions sur une éventuelle fusion. Cela signifie que les deux partis aimeraient fusionner en un nouveau parti au niveau national.

Le PDC et le PBD font déjà partie du groupe parlementaire du centre de l'Assemblée fédérale (Conseil national et Conseil des États) avec le PEV (Parti évangélique suisse). Un groupe parlementaire est un regroupement d'au moins cinq membres d'un parti ou de plusieurs partis avec une idéologie similaire. La fonction la plus importante d'un groupe parlementaire est la formation de l’opinion. Les membres d'un groupe parlementaire discutent d'affaires importantes et tentent de s'entendre sur une position commune qu'ils peuvent représenter auprès des autres groupes parlementaires.

L’argument principal en faveur de la fusion du PDC et du PBD est qu'un centre politique fort est important, parce que les partis de gauche et de droite s'éloignent de plus en plus l'un de l'autre et que la politique suisse est basée sur la recherche du compromis. L’argument principal contre la fusion du CVP et du PBD est que les deux parties ont souvent, mais pas toujours, les mêmes points de vue et se complètent bien déjà dans la situation actuelle.

Les assemblées des délégués des deux parties ont maintenant se mis d'accord sur la fusion. L’assemblée des délégués du PBD avait lieu le 14 novembre 2020 et celle du PDC le 28 novembre 2020.

Quelle: www.cvp.ch

Source: www.cvp.ch

Changement de nom du PDC

Une étape importante pour une fusion est l'accord sur un nom commun. C'est l'une des raisons pour lesquelles à la mi-septembre 2020 le PDC a demandé à ses membres de changer de nom. Environ 60,6 % des membres ont accepté un changement de nom lors d’une votation générale. Le parti sera rebaptisé Le Centre et aura également un nouveau logo.

L’argument principal en faveur du changement de nom est que le nouveau nom permettra au parti de se réorienter et de renforcer son rôle de médiateur entre la droite et la gauche. L’argument principal contre le changement de nom est que ceci reflète les valeurs fondamentales du parti et cela devrait être préservé. En Suisse alémanique et en Suisse romande, la suppression du C (qui signifie "chrétien") est particulièrement controversée.

L'assemblée des délégués du PDC a également approuvé cette décision des membres le 28 novembre 2020.

Qu'est-ce que cela signifie pour les partis cantonaux ?

Le changement de nom et une fusion avec le PBD ne concernent que le PDC Suisse et le PBD Suisse. Les partis cantonaux ont jusqu'en 2025 pour décider s'ils veulent adopter le nouveau nom et le nouveau logo. Dans les Cantons où il existe un PDC cantonal et un PBD cantonal, ceux-ci peuvent négocier indépendamment une éventuelle fusion.  Certains partis cantonaux (par exemple le PDC Fribourg) sont favorables au changement de nom. D'autres partis cantonaux (par exemple le PDC Valais) sont opposés au changement de nom.