Le problème : le lien avec le quotidienMonitoring politique 2018

Dans une période marquée par la baisse de l’information, il revient à tous les acteurs politiques de montrer l’importance que revêtent les processus politiques dans la vie quotidienne des jeunes.

Le nouveau monitoring politique easyvote a révélé que près de la moitié des jeunes trouvent qu’aucun parti établi ne correspond à leurs intérêts. Plus de la moitié d’entre eux estiment que le Parlement ne prend aucune décision importante pour leur quotidien. De plus, les politiciennes et politiciens ne parviennent pas à motiver les jeunes à participer. Surtout à l’occasion de l’année électorale 2019, ces résultats sont très décevants. Comment peut-on pousser les jeunes à se rendre aux urnes en cette année électorale ?

En 2018, plus de 1000 jeunes âgés de 15 à 25 ans ont été interrogés au sujet de leurs habitudes de participation et de leur comportement en politique, dans le cadre d’une étude demandée pour la quatrième fois par la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ).

Cette étude récolte des informations sur le rapport qu’entretient le jeune avec la politique ainsi qu’au travail d’easyvote.

Elle vise à évaluer aussi bien les produits et les activités d’easyvote que l’impact de ses campagnes. La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ) s’est donnée pour objectif d’augmenter la participation des jeunes citoyennes et citoyens aux processus politiques de Suisse.

> monitoring politique easyvote 2018

soutenir