Études easyvote

Monitoring politique easyvote 2017

Les jeunes et la politique à l'époque des « fake news » et d'un paysage médiatique en plein changement : les médias attirent moins et inspirent moins confiance

Les conclusions du dernier Monitoring politique easyvote de la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes FSPJ sont sans appel : les jeunes Suisses sont marqués par la mutation rapide du paysage médiatique ainsi que par une époque émaillée de « fake news ». Lorsqu’il s’agit de thèmes politiques, les jeunes non seulement s’informent moins, mais ont également un problème de confiance. Ce sont en particulier les médias qui en paient le prix fort : les journalistes sont ceux en qui les jeunes ont le moins confiance pour les sujets politiques.

Download

Le Monitoring politique easyvote s’intéresse à l’attitude en politique des jeunes adultes en Suisse. La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ) s'est donné pour objectif d’augmenter la participation des jeunes citoyens et citoyennes aux processus politique de Suisse. À ces fins, elle mandate depuis 2014 déjà l’institut de recherches gfs.bern pour réaliser une étude portant sur la participation et la formation politiques des jeunes en Suisse. C’est donc la troisième fois qu’une telle étude est menée.

Cette étude récolte des informations non seulement en ce qui concerne le point de vue des jeunes par rapport à la politique, mais également sur le travail d'easyvote. Le but est d’évaluer aussi bien les produits et activités d’easyvote (output) que les effets qu’a eus la campagne (outcome) lors des votations de l’année écoulée, selon les facteurs définis dans le modèle easyvote depuis des années.

L’étude repose sur un sondage effectué en octobre et en novembre 2017 auprès de 1271 élèves dont la moyenne d’âge s’élève à près de 18 ans et qui sont issus de 15 cantons préalablement sélectionnés. Les résultats de l’ensemble des 1271 sondés ont été pondérés selon une procédure en cinq étapes.

Monitoring politique easyvote 2016

Le monitoring politique easyvote est une série de sondages représentatifs sur la participation et la formation politique des jeunes réalisées par gfs.bern à la demande de la FSPJ. L’accent est mis sur les questions concernant le comportement lors des votations et des élections, la formation politique et les offres easyvote.

Projet "Élections 2015"

Environ 600 000 jeunes Suissesses et Suisses avaient le droit de vote le 18 octobre 2015. Des études indiquaient que, sans prendre de mesures supplémentaires, seuls 30% d’entre eux auraient participé aux élections qui se sont déroulées en automne.

Avec le projet « Élections 2015 », easyvote s’était donné pour but de motiver 20 000 nouveaux électeurs âgés de 18 à 25 ans à se rendre aux urnes. Ce chiffre correspond à une augmentation du taux de participation du groupe cible de 32% à 35%. Sur labase d’une étude préliminaire menée conjointement avec l’institut gfs.bern en 2014, les trois mesuressuivantes ont été développées et mises en oeuvre à l’occasion des élections nationales.

Download

Analyse de campagne

Pour savoir comment les jeunes adultes peuvent être mobilisés pour les élections fédérales en octobre 2015, easyvote a conduit une analyse de campagne.

En collaboration avec le gfs.bern et avec plus de 80 partenaires, une analyse du public cible, des parties prenantes et de campagnes a été menée afin de motiver les jeunes, par de mesures ciblées et efficaces, de se rendre aux urnes. Ils contiennent la base  de la campagne easyvote pour les électionsfédérales 2015.

Download

Etude de planification de l’intérêt politique et de la participation des jeunes

Bases de la citoyenneté posées dans le cadre familial, mais multiples possibilités de développement. Les votations comme leviers de la volonté de participation des jeunes.

La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ) s’est fixé comme objectif de relever le taux de participation des jeunes citoyen-ne-s. L’étude menée par le gfs.bern a pour but d’aider la FSPJ à planifier de manière efficace la campagne easyvote. La base de cette étude repose sur un sondage effectué en septembre et octobre 2014 auprès de 1309 écoliers/ères issus de dix cantons sélectionnés. L’échantillonnage est fait par cluster: dans les dix cantons, des écoles ont été choisies de façon aléatoire, puis, dans un deuxième temps, des classes, lesquelles ont été interrogées par sous-groupes et de manière complète. L’échantillonnage a été établi de façon à ce que les témoignages soient représentatifs pour toute la Suisse.

Télécharger

Soutenir